LE CHATEAU DE L'AVANT GARDE A POMPEY

Le territoire de Pompey situé sur la rive gauche de la Moselle est peuplé dès la Protohistoire. Au XIe siècle il est incorporé dans le comté de Bar, châtellerie de Mousson. En 1311, Pierre, fils cadet du comte reçoit les villages de Pompey, Marbache et Saizerais en accroissement d'apanage. En 1314 il achète le bac franchissant la Moselle entre Pompey et Frouard. Il ne tarde pas à édifier une fortification pour protéger sa seigneurie contre les lorrains qui infligent aux troupes barroises et à leurs alliés messins une grave défaite à Frouard dans laquelle le comte Edouard Ier est capturé en 1313. La nouvelle construction perchée sur le coteau en face du château de Frouard constitue une menace pour les lorrains qui saisissent la première occasion pour la neutraliser. Celle-ci se présente en 1322. Le duc de Lorraine monnaye sa neutralité dans un conflit régional en se faisant octroyer par le comte de Bar l'hommage des fiefs tenus de lui par Pierre de Bar entre Meuse et Moselle. En conséquence, la seigneurie de Pompey devient arrière-fief du duché de Lorraine et Pierre doit reprendre en fief « la fort-maison con dit L'Avant-Garde devant Frouard».

À partir de 1332, le lignage connaît des difficultés financières grandissantes qui poussent ses membres à devenir soudoyers au service des princes de la région puis du roi de France. Pierre II devient un redoutable chef de bande qui n'hésite pas à faire appel aux routiers bretons pour régler ses querelles personnelles. L'Avant-Garde devient un repère de mercenaires qui écument la région entre 1360 et 1380 jusqu’a ce que les princes se coalisent pour éliminer physiquement le damoiseau. Le comte de Bar confisque la maison forte mais doit la partager par moitié avec le comte de Nassau-Sarrebrûck Dans les premières années du XVe siècle, la région est impliquée dans les querelles politiques entre princes français. Le comte de Bar prend le parti de Louis d'Orléans ce qui pousse le duc de Lorraine à attaquer et a saccager L'Avant-Garde le 21 mai 1406, La reconstruction n'intervient pas avant 1411. La réunification des duchés fait perdre au site une grande partie de son intérêt militaire. Il conserve sa fonction de centre de prévôté et devient le lieu de résidence de bâtards de la famille ducale ou de serviteurs dévoués comme Jacques de Villeneuve, secrétaire du duc en 1528. Le château connaît une nouvelle alerte en 1587 quand les protestants allemands lancent une violente incursion en Lorraine On édifie a la hâte un boulevard extérieur sur le modèle de celui de Condé. Le château est l'objet de soins attentifs jusqu'à son démantèlement par les troupes françaises en 1635.

LE SITE

Le château est construit sur le rebord du plateau calcaire entaillé à l'ouest par un vallon. Perché à 305 m d'altitude, il contrôle imparfaitement le confluent et domine le village distant de 600 m où se trouve le bac franchissant la Moselle. Au XIXe siècle, le site faillit disparaître à cause d'une carrière ouverte sous le château et qui a laissé une falaise haute de près de 20 m.

 

Extrait du texte de Gérard GIULIATO